Mon président est vraiment Faure

Président Faure (Crédit:etiame.com)

« Il est vivant, il n,’est pas mort, Prési est vivant, il n’est pas mort ! Il est vivant, il n’est pas mort, Gnassimgbé est vivant, il n’est pas mort !!! ». C’était l’hymne que clamaient, ceux qui ont fait le déplacement pour accueillir le Président de la République, son excellence Faure Essozimna Gnassimgbé, ce Samedi 1er Décembre 2012.

L’aéroport international Gnassimgbé Eyadema était noir de monde, de la piste atterrissage au parc des honneurs. Une foule hétéroclite, constituée d’officiels, de partisans, de simples curieux, et de badauds. Tous étaient là, pour voir le miraculé, tous voulaient toucher celui que la rumeur publique faisait passer pour mort. Tout le monde, en tout cas ceux qui étaient présents, voulait voir de « ses propres yeux », le Président, sortir de son Jet privé, debout, et non « les pieds en avant ».

Au Togo, rien n’est jamais officiel. L’âge de nos autorités, leur patrimoine, leur état de santé, leur déplacement, tout cela, c’est toujours les « ont dit » qui nous rapportent ça. Et dans amusement là, « on dit » a encore dit que Faure est maure, pardon mort. Et tout de suite, la rumeur parcourut les 56.600 km² de notre territoire.

La rumeur devenue clameur…

1)      Je me souviens comme si c’était hier ! J’avais quinze ans, aidant ma mère à piler du fufu, lorsqu’une tante vint nous apprendre la mort d’ Eyadema (ancien président togolais, père de l’actuel président). Il a fallut attendre le lendemain pour que l’on sorte un communiqué officiel. Le coup d’état et les évènements qui ont suivi cette annonce, appartiennent à l’histoire.

2)      Depuis déjà un an, notre président, selon « on dit », souffre d’une terrible maladie, qui l’obligerait à effectuer de multiples voyages pour se soigner. « on dit » a même précisé qu’il s’agit d’une leucémie, à un stade avancé ! Le pronostic vital du chef de l’état était engagé.

3)      La semaine passée, la veille du vote de l’assemblée générale de l’ONU concernant le statut de la Palestine, notre président effectue un voyage officiel en Israël. De ce voyage, rien ne nous parvient, à part des photos prises aux côtés de Shimon Perez. Juste des photos. Pas de reportages en vidéos, comme on en a l’habitude.

4)      Vendredi dernier, après mon dernier billet, je parcourais la blogosphère, puis tombai sur un article dément à l’adresse www.sassenews.overblog.com. Le titre c’est « Togo, 30 Novembre 2012, Faure décédé en Israel ».  Je saute presque de ma chaise, lit puis relit l’article, le cœur battant. Oh shit ! Je copie sans réfléchir intégralement l’article, pour le coller sur Facebook. Je demande même au gérant du cyber de m’en faire une impression.

5)      Me souvenant des évènements de 2005, je téléphone à mes frères et à maman, pour leur demander de rentrer immédiatement, où qu’ils soient. Pourquoi ? Je ne peux en parler au téléphone. On se retrouve à la maison.

Je sors du cyber, tenant fortement le papier imprimé, à pas pressés. Je salue difficilement les camarades que je croisaient, je ne voulait en parler à personne. J’ai en main un scoop national. Sur la route, je constate que la patrouille était déjà opérationnelle. A 19h ? C’est plutôt rare, vue l’heure, et le nombre de véhicules qui sillonnaient Cacaveli. Dieu m’est témoin. La patrouille, ce vendredi fut assurée par les bérets verts, tous en gilets pare-balle. Oh seigneur ! Faure est vraiment mort… Je retrouve la famille,déjà réunie au salon, m’attendant. A peine je termine la lecture de l’article, Lomé plonge dans le noir. Coupure d’électricité, en tout cas à Agoè-Cacaveli. Anxiété, peur, excitation…

Le reste de la famille, au Nord du pays, était-elle déjà au courant ?  Très rapidement, un SMS a suffit pour annoncer la nouvelle à papa et à un oncle. La psychose !

Il n’est pas mort…

Et puis on nous annonce qu’il est bel et bien vivant, bien portant ! On organise en grande pompe le « retour triomphal » du président. A sa descente de l’avion, il était tout sourire. Nous on appelle ça « sourire trente-deux dents » ; ce genre de sourire qui étire les lèvres d’une oreille à l’autre. Il était fier comme un Arouna dans son premier boubou. Son sourire était moqueur, narquois, cynique, comme pour dire « ouais, on les a eu ! les pauvres cons, je suis là ! Vous y avez cru, salauds. »

Il s’offre un bain de foule, fait une marche de quelques mètres, puis moi j’éteins la télé pour ne plus regarder ce « grand reportage :no comment ».

Avec un peu de recul…

Certaines questions méritent d’être posées. La rumeur devenue clameur, est-elle une œuvre d’une mauvaise langue de l’opposition togolaise ? Si oui, pourquoi ? Sinon, quelles en seront les conséquences ? Ok il est vivant, ok il est bien portant, mais que s’est il réellement passé en Israël ? Le Président y aurait-il perdu connaissance, ou plongé dans un léger coma, ce qui aurait affoler la délégation ? Ou soit, serait-ce juste de l’intox, venant de l’entourage même du Président de la République ? A quelle fin ? Prendre le pouls de la population ? Se créer un mythe ? Tromper la vigilance de la communauté internationale ? Détourner  l’attention du peuple ?

De toutes façons, Président, toi-même tu as les réponses. A l’annonce de ta mort, nul n’a pleuré, nul ne s’est réjoui. Juste parce que vous êtes mortel, comme tout le monde. Ceux qui sont allé vous accueillir à l’aéroport ne sont que vos sbires et ceux qu’on a supplié en SMS de venir vous faire la haie d’horreur, euh pardon, la haie d’honneur le long de votre trajet. Et encore heureux que ce soit pour tromper la communauté internationale, parce que la communauté nationale, elle, a tout compris.

J’aurai quand même appris dans toute cette mascarade, une fois encore, que le Silence est grand. En tout cas, comme le dit le vieux dicton, « si quelqu’un fait semblant de mourir, faites semblant de l’enterrer ».

J’ai dit !

The following two tabs change content below.
Aphtal CISSE
Togolais de nationalité, citoyen du monde par nature et juriste de formation. Les seules règles que je respecte sont celles que je me fixe moi-même! Et la première d'entre elles, est le RESPECT! Pour le reste, que les bénédictions soient!

10 réflexions sur “Mon président est vraiment Faure

  1. Ça doit faire 4 fois que je lis ce billet; et je ne me lasse pas.Le titre est tellement Faure que ça me fait sourire; un togolais comme moi comprend bien le jeu de mots.
    Bravo!!!
    En y pensant, donc je suis vraiment Faure aussi; revenir sur Mondoblog après des absences fréquentes( pour maladie chronique),n’est pas donné.
    Kèdèèè !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.