Ces filles qui nous rendent la tâche difficile…

Cordiaux salamalecs !

Ma vie familiale, et quelques motivations assez personnelles ont forgé mon inébranlable respect pour la gent féminine. Advienne que pourra, je ne tenterai rien, rien qui puisse porter atteinte à l’honneur et à l’épanouissement (sur tous les plans) de la femme ; j’en prends Dieu à témoin. Mais ce ne sont là que des convictions personnelles, qui ont tôt fait de paraître désuètes, des combats qui paraissent inutiles, surtout que la gent féminine elle-même n’encourage guère dans ce sens.

Je n’ai aucune envie de tergiverser, dans cet article : les filles, les femmes ne me donnent plus aucune raison de m’affubler du stupide et pompeux titre de « féministe » ! Non, je n’ai plus du tout envie de perdre mon temps à persuader mes camarades qu’il n’y a rien de plus vénérable que la femme. Non, j’en arrive même à avoir honte de l’une de mes affirmations : « la meilleure façon d’adorer Dieu, est de prendre tellement bien soin de sa femme que… » .

Les jeunes filles, et leurs aînées ne forcent plus le respect comme jadis ; la gent féminine perd de sa valeur, de sa crédibilité, et ne donne plus de raisons de croire en une hypothétique égalité des sexes. Et pour cause…

Ces vicieux modèles qui vous desservent…

Les jeunes filles de notre époque, malheureusement,  souffrent du manque d’exemplarité. Tout ce qu’elles ont comme modèles de réussites, reste ces dames qui, imbues de leur personne et satisfaites de leur triste vie sans repères, se contentent de vivre une vie de « mère célibataire heureuse ».  Avoir un job, avoir un revenu, avoir une voiture, et avoir une maison n’est pas suffisant pour se définir femme épanouie ! Être femme, c’est peut-être aussi être au foyer, et toute femme incapable de composer avec un homme n’en est pas une.

Oui je vous entends déjà murmurer à l’aberration ! Être nonne est une chose ; être divorcée, en est une autre ; et être seule pour mener une vie sans normes (je précise que la norme ici n’est pas l’homme), sans être soumises à quelques règles que ce soient, ce n’est pas une réussite en soi. Pourtant c’est tout ce que nos jeunes filles ont comme modèles, et croient dur comme fer qu’on vit mieux en se passant du joug masculin.

Comment éduquer sa fille dans le respect des valeurs familiales, lorsqu’on ne vit pas soi-même, en famille ? Quelles valeurs transmettre à ces jeunes filles, lorsqu’on passe des heures dans les bars, avec des collègues, à boire ? Vous me faites pitié, en vous laissant embrigader par ces associations de vieilles femmes impolies, frustrées et insoumises.

 

Ces vices que vous embrassez volontairement…

 

Je me suis toujours amusé à expliquer la bêtise humaine, à essayer de la comprendre, et arriver à la pardonner. Mais je suis convaincu d’une chose : on peut être fauché et digne ! J’abhorre toutes ces filles qui, accusant le sort de ne pas être tendre avec elles, s’adonnent à des pratiques peu élogieuses ! Beaucoup d’ailleurs le font juste par vice ou plaisir. Il me souvient encore la sextape tournée par cette abrutie ivoirienne avec son petit ami. Ne me dites pas que la vidéo a été publiée sans son consentement ; elle a été filmée volontairement ; elle a volontairement livré ses parties intimes à une camera. Alors quoi ? C’est l’homme qui lui a manqué de respect, dans ce contexte ?

Dépravation féminine: Crédit: Google Images

Vous ne finissez pas de vous plaindre de ne représenter qu’un objet sexuel pour l’homme, alors que vous êtes celles-là qui remuent les fesses et pubis dans des clips ; vous êtes celles-là qui n’hésitent pas à se mettre en bikini pour la publicité d’une boisson énergisante. Vous n’avez pas fini de vous plaindre de harcèlement sexuel, alors que vous êtes celles-là qui vont à des entretiens d’embauche avec des décolletés outrageusement  plongeants.

A chaque fois que l’un de mes amis vient se plaindre en me disant « ma copine me trompe ; avec un homme marié », je suis de plus en plus convaincu que le machisme a de beaux jours devant lui. Les hommes ne composent qu’avec la stupidité et l’imbécillité de ces filles qui ont hâte de savourer les omelettes sans casser les œufs. Sinon, une étudiante, capable de raisonnement intellectuel, cherchera quoi dans le lit d’un homme déjà marié, sous l’option de la monogamie, de surcroit ? Vous êtes bêtes ou vous faites exprès ?  J’ai une fois rédigé un article intitulé « ces hommes qui nous rendent la tâche difficile », qui aujourd’hui me paraît un peu trop partial, car n’ayant pas pris en compte la connerie dont peut faire parfois preuve la femme. C’est cela que vous voulez que je respecte et défende ?

Je vais dire ici quelque chose qui n’a absolument rien de personnel ; mais comprenne qui pourra :

Chaque grand homme a eu à mener des combats, de rudes combats qu’impose l’existence épanouie. Dans ces épreuves, l’homme a toujours eu une femme à ses côtés pour le soutenir et le motiver ; à l’égard de cette femme, tout grand homme a une reconnaissance éternelle ! Posez-vous la question, jeunes dames : quel homme aura-t-il cette reconnaissance envers moi, un jour ?

C’est un peu égoïste mais je vais me répéter : nulle ne prendra part à ma gloire, sans avoir pris part à ma croix !

Les hommes sont ce qu’ils sont ! Ce n’est pas une excuse, je le sais ! Mais ce n’est pas non plus une carte infaillible, contre laquelle vous ne pourrez résister. Si les hommes sont incapables de retenir leur braguette, faites-vous honneur en retenant votre string.

Il est certain que je ne vais pas me mettre à gifler les femmes, mais certains de vos agissements me forcent à revoir ma copie. Comment vous respecter, quand vous êtes incapables d’être honnêtes envers vous-même, pour l’être envers votre partenaire ? Comment vous témoigner le moindre égard, lorsque vous passez votre temps à tromper le jeune étudiant pour plaire à l’imbécile infidèle ? Comment continuer à lutter pour vos droits, lorsque vous troquez votre dignité contre quelques présents constitués de plats de poulets+bières, et quelques billets de banques ?

Que ce soit clair : ceci n’est pas un article écrit par un aigri plaqué par sa copine au profit d’un quelconque autre individu. Ce n’est qu’un triste et amer constat que j’ai décidé de faire. Je sais, cela ne me regarde peut-être pas, mais je préfère vous le faire savoir pour que je n’ai plus à justifier mes prochains silences…

Oh ! La femme, pour moi, est et demeure respectable, vénérable, adorable. Je ne lutterai plus pour vos droits, tant que vous semblez être satisfaites de votre médiocrité. Je n’empêcherai personne de vous cracher au visage, si c’est ce que vous méritez. En ce qui me concerne, moi Aphtal Salomon CAYAMAGA, je suis juste incapable de vous faire couler la moindre larme. Peut-être est-ce pour cela que je passe pour un imbécile à vos yeux ? N’empêche, votre chance, est que j’en ai fait le serment !

J’ai dit !

Lire aussi : Honte aux voleuses de maris

The following two tabs change content below.
Aphtal CISSE
Togolais de nationalité, citoyen du monde par nature et juriste de formation. Les seules règles que je respecte sont celles que je me fixe moi-même! Et la première d'entre elles, est le RESPECT! Pour le reste, que les bénédictions soient!

22 réflexions sur “Ces filles qui nous rendent la tâche difficile…

  1. Mon frère, bien que tu nous garantisses le contraire, j’ai l’impression que tu es victime. Il serait plus intéressant que ton article soit plus sensibilisateur en démontrant les aspects négatifs de ce comportement de « ces filles » comme tu le dit plutôt que celui qui dénigre la gent féminine et pire de faire de toi un anti-féministe. Je pense que ces filles agissent comme ça parce que certains hommes aussi les apprécient comme telle et si eux aussi au lieu de chercher un intérêt personnel dans un comportement peu glorifiant pour la femme se transformait en un sensibilisateur pour le bien de la société. En plus n’oublie pas aussi la place de l’éducation qui incombe et à l’homme et à la femme. Aussi qu’on inculque dans la tête de la petite fille depuis l’enfance qu’on même titre que le garçon, on la respectera pour ce qu’elle est et non pour ce qu’elle a. Que l’esprit n’est ni masculin, ni féminin mais plutôt humain et qu’elle doit fournir des efforts personnels pour se faire une place dans ce monde.
    Ne frappe pas toute la gent féminine avec le même bâton, apprécie les battantes sensibilise les moins vertueuses et évite de juger c’est comme ça que tu nous rendra service.
    Egalité et autonomie de la femme pour le bonheur de la famille, sont plutôt le combat des féministe.
    J’espère qu’on regagnera ton coeur pour que tu puisses nous aider dans ce sens. Bien de choses à toi et à madame.

  2. « Chaque grand homme a eu à mener des combats, de rudes combats qu’impose l’existence épanouie. Dans ces épreuves, l’homme a toujours eu une femme à ses côtés pour le soutenir et le motiver ; à l’égard de cette femme, tout grand homme a une reconnaissance éternelle ! Posez-vous la question, jeunes dames : quel homme aura-t-il cette reconnaissance envers moi, un jour ?  »

    Que les femmes mènent leurs combats et soient reconnaissantes à l’homme qui les soutient, comprend et considère, ce qui n’est pas si fréquent!
    Aphtal, selon moi les femmes ne sont pas là pour quémander la reconnaissance des hommes, pour applaudir dans l’ombre les grands actes de leurs grands hommes mais bien pour se réaliser par elles-mêmes. Tant mieux si elles méritent la reconnaissance de leurs hommes mais ce n’est pas une fin en soi, ni un but dans l’existence.
    Que chacun se respecte et tous ne s’en porteront que mieux! Ce n’est que mon avis :).

    Et j’en profite ici pour saluer bien bas les grandes dames de ce Monde!

    1. Hmmmm sacrée Marine! Un tacle arrière, cela s’appelle! Heureusement que c’est hors zone penalty :p

      Bah, si nous partons du principe selon lequel homme et femme se complètent, alors oui, il y a une petite finalité pour que la femme applaudisse son homme, sans pour autant rester dans l’ombre!

      Mais la réalisation féminine ne pourra jamais passer par une base adultérine! Car oui, un homme déjà marié qui aide une jeune fille en échange de faveurs, c’est de l’adultère; et de la débauche ! Et aucune réussite, aussi belle soit-elle, n’a jamais perduré sur de bases aussi légères que les cuisses de ces jeunes lianes!

      Merci pour la remarque!

      Et puis, en y pensant, tu me dois des images non??? #Noël #Selfie #Coiffure ! Je me tais

      Des bises…

  3. Le mec venait venait d’appeler d’appeler la fille au téléphone et la communication venait de se couper entre un prétendant et la fille, faute de crédit.

  4. Je connais bien 2 filles qui se plaignent de ne pas avoir d’hommes dans leur vie. Mais ça ne m’a pas étonné d’entendre de la bouche de l’une: « Ega mou lé yé si wo voa ébé yé la wô àjan. »

  5. Il est vrai que cet article parle d’une certaine frange, un groupe donné de jeunes femmes qui se trompent de voie, de combat, de chemin, ou même de croix, si tant il est qu’elles veulent bien en porter. Il y a bien des femmes qui restent tout aussi exemplaires, qui sont malheureuses et victimes d’hommes peu scrupuleux. Il faut être impartial. Mais là où il est intéressant de rejoindre l’auteur de ce blog, c’est le nombre sans cesse croissant des femmes qui entrent dans la catégorie dont ils parlent. Celles qui comme je l’ai lu dans un poste ce matin, dont les moeurs sont plus légères pendant que leurs dépenses sont plus lourdes. Elles deviennent de plus en plus nombreuses, leur nombre est sans cesse croissant. L’on pourrait mettre leur recherche du gain facile sur le compte de la mauvaise économie, et des besoins sans cesse en augmentation. Après tout, les humains sont faillibles; de plus en plus faillibles, et rampent pour si peu, quand il y a un peu d’argent en jeu… il est de plus en plus difficile de porter la croix de la dignité…

  6. Aphtal je viens de lire et de très près ton billet. il faut que tu saches qu’il y a plusieurs raisons qui poussent à apprécier le célibat plutôt que le mariage. je ne suis pas de celles qui pensent vivre sans homme mais il y a des femmes qui préfèrent vivre seules parce qu’elles n’ont pas pu se libérer d’un certain agissement des hommes envers elles.
    moi je ne pense pas que tu veuilles montrer du doigt sans rien faire parce que je te connais et je sais que tu en a dis et tu en a fais pour corriger les rares que tu avais à portée d’ouïe et qui avec un peu de jugeote auraient pu t’écouter. hélas le monde est ce qu’il est.
    on est pas toutes comme tu le peins et tu le sais bien mais les fautes sont plus visibles au yeux du monde que les qualités et il est très difficile de briller quand on est une braise sous une montagne de charbons.
    bref moi je comprend bien ton billet mais va falloir y aller molo molo quoi.
    des bises mon cher

  7. Oh yeah ! tu dois te sentir mieux Aphtal c’est bien de crever ainsi l’abcès de temps en temps. Il est devenu si rare de tomber sur une fille, jeune femme qui en vaut la peine ces jours ci…

  8. Ah oui, je comprends parfaitement ta position et j’oserais même dire,bien que ce soit ce soir avec une légère réserve,que tes dires se sont inspirés de ma pensée.

    Quoique ma foi, non seulement t’as été assez directe ou dirais-je TROP directe, mais euh,je pense que lorsque certaines femmes semblent préférer le célibat, ce n’est pas forcément pour aller voltiger dans les endroits indociles et imbéciles, mais c’est aussi peut-être(et j’ose bien le croire) pour composer avec la tranquillité et cela dépend aussi de ce que certaines auraient vécu dans le passé avant d’avoir un boulot stable, cela dépend aussi de leur conjoncture familiale au cas où leur maman ait eu à souffrir d’un mariage et ainsi de suite.

    Des facteurs parfois « personnalisés » semblent ou doivent être pris en compte, je pense

  9. Je comprends qu’au travers de ce Billet,tu veuilles dénoncer les travers des Jeunes Filles d’aujourd’ui en manque de modèles féminins mais j’ai un doute sur ta méthode.Invectiver,Accuser,montrer du doigt et s’acharner contre elles pour quels résultats?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.