Dix astuces pour plaire à une belle-mère togolaise

Beaucoup pensent (à tort, oh oui à tort) que je suis un homme à femmes. Je déteste les étiquettes, pourtant. Ils estiment (toujours à tort) que je suis un gars peu sérieux, qui enchaîne les conquêtes, enchaîne les cœurs de ces pauvres dames, pour les briser comme une poterie sans valeur. Erreur, les gars ! Erreur. En fait le truc, c’est que si moi j’aime les femmes, ma mère elle ne les aime pas. Ou pas assez.

Ce n’est pas un problème qui m’est particulier.Tout le monde sait combien il est difficile de séduire une belle-mère, ici au Togo. Il existe des particularités ethniques, mais nos mamans ont toutes, ou presque, le même comportement face aux conquêtes de leurs fils.

Pour avoir observé le comportement de ma mère, et celui des mamans de mes amis, j’ai recensé les petites choses qui n’ont pas joué en faveur de ces belles demoiselles.

Affiche de comédie : La belle-mère

10)                      Ne jamais sous-estimer le pouvoir de votre belle-mère.

Les filles commettent la bêtise de se fier aux muscles de leur homme, à la grosse voix qu’il prend en s’adressant à ses petits frères, et à l’air responsable qu’il emprunte chaque fois qu’il est en leur compagnie. Cela ne vaut absolument rien devant leur maman, mesdames. Votre belle-mère continue de terroriser proprement votre chéri, et il ne pourra rien faire contre cela, tant qu’il vivra avec ses parents.

 

9)    Bien choisir les heures de visite.

L’une des filles que la maman d’un ami a vraiment détestée, avait l’habitude d’être chez lui aux heures de cuisine et de repas. Pas qu’elle aimait manger avec nous (parce que j’y suis aussi, souvent), mais pour la mère de Marc, une fille qui traîne hors de chez elle entre 11  30 et 14 h TU et 17 h 3 0 et 20 h, est une fille paresseuse qui n’aime pas aider sa maman à elle à la maison. Oui il existe des filles qui vivent seules, mais…je leur conseille la solitude entre 11 et 14 h, c’est simple.

8)    Être toujours présentable.

Dans « présentable », je mets décente, élégante, pas trop high ni trop low. Qui ne sait pas que les mères togolaises sont les plus regardantes, en matière d’habillement ? Mesdames, les jeans slim, taille basse mini-jupes, leggings, talons aiguilles… c’est joli, c’est beau, nous on aime cela ; nos mères NON. En plus, les mères connaissent le pouvoir d’achat de leur fils. Vous paraissez trop chères ? « Mon fils, ta mimbale-ci, tu es sûr d’être le seul à gérer ? Ses cheveux seuls dépassent ton argent de la semaine hein ». Cela dit, il ne faut pas avoir l’air sale non plus. « Ne viens pas donner tes ascaris là à mon fils ici »

7)    Aider le moins possible, à la cuisine.

C’est votre gars qui vous a dit d’aller aider sa mère à la cuisine ? Erreur, mesdames. La cuisine, c’est l’endroit le plus sacré qu’une femme puisse avoir. C’est le seul endroit, où elle se sent en territoire conquis, le seul navire où elle est la seule Capitaine. Elle n’acceptera aucun moussaillon mouiller dans ses eaux, désolé. Allez là-bas le moins possible; et dès que vous sentez votre belle-mère sur ses gardes, battez en retraite. Vous n’avez rien à lui prouver ; surtout si ce n’est pas votre gars qui donne l’argent de la popote.

6)    Donnez des conseils sur l’apparat de votre belle-mère.

Cette astuce ne pourra marcher que si vous remplissez parfaitement la condition de l’astuce 3. Et, adressez-vous directement à votre belle-mère, pas à votre gars. Il risque de déformer (involontairement) vos dires en les rapportant, pensant plaider votre cause auprès de sa mère. Dites à votre belle-mère que vous connaissez un bijoutier qui redonnera de l’éclat à ses bijoux ; envoyez-lui une bonne esthéticienne, pour ses manucures-pédicures; proposez-lui un brodeur que vous connaissez, pas parce que vous y cousez vos robes, mais parce que c’est le brodeur de votre mère à vous…

5)    Parlez peu, dites beaucoup !

Tout ce que vous direz sera retenu contre vous ; tôt ou tard ! Lorsqu’on parle trop, on pêche ! Et les belles-mères togolaises savent reconnaître les brus incapables de tenir leur langue en bride. Ce n’est pas l’épreuve du Silence, croyez-moi, mais il vaut mieux ne l’ouvrir que pour dire quelque chose de censé, et d’utile. Nos mères reconnaissent tout de suite tout commentaire superflu.

Ah j’oubliais ! C’est valable pour les ébats sexuels. Votre petit ami est un bel étalon ? Bah, lorsque vous jouissez, criez juste un « Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh » et fermez-la. On saura que vous savez même taire votre bonheur.

4)    Ne tombez pas enceinte…

Cette astuce est valable si vous avez tous les deux moins de 25 ans, mais aussi, et surtout si votre petit ami est encore à la charge totale, effective et permanente de ses parents. Toutes les astuces précitées tomberont à l’eau, le jour où vous aurez deux traits rouges sur le test de grossesse. Parce qu’à partir de ce jour, vous serez le voile rouge qu’on agite devant le taureau que sera devenue votre belle-mère. Et si jamais vous décidez d’emménager chez votre gars, c’est mort : vous remplacerez la domestique, s’il y en avait. Non, j’exagère je sais. Mais bon, c’est mieux de ne pas laisser les flammes de la passion brûler les étapes de la vie à deux…

3)    Faites parler de vous.

Votre belle-mère vous jugera par rapport à ce qu’elle verra, et supposera de vous, en vous côtoyant, mais aussi par rapport à ce que les gens de la maison diront de vous. Et il est préférable que votre beau-frère ou belle-sœur ne sache pas grand-chose sur vous. Inutile de vouloir faire copain-copain avec les sœurs ou les frères de votre homme. Ils sont peut-être vos meilleurs atouts dans certaines circonstances, mais un peu de mystère n’a jamais tué personne. En outre, c’est votre petit ami qui, en vous craignant, en vous respectant, forcera le respect de sa mère, d’une certaine façon. S’il ne vous respecte pas, n’attendez pas que sa mère le fasse.

2)    Consultez votre belle-mère sur un différend qui vous oppose à son fils

Oui c’est sûrement du délire. Les problèmes de couple se règlent à deux. Oui cela est vrai. Mais, pour le moment, vous essayez de plaire et sa mère, et il vit toujours avec ses parents. En racontant un différend à votre belle-mère, vous respectez son titre, faites appel à sa sagesse, prouvez votre humilité, et vous lui donnez la vague impression qu’elle a son mot à dire. Cette astuce n’est valable que lorsque vous sentez que vous êtes de plus en plus acceptée. Vous comprenez tout de même que vous n’irez pas voir votre belle-mère parce que votre copain pète sous les draps…

1)    Ne vous comparez jamais à votre belle-mère.

Laissez-moi avaler une gorgée de mon jus de bissap, pour trouver les mots gentils pour le dire : qui que vous soyez, quoi que vous fassiez, vous n’arrivez pas à la cheville de la mère de votre Togolais chéri. (C’est ma fiancée qui m’a une fois dit que je n’arrive pas à la cheville de son papa à elle, alors…).

 Vous n’êtes pas plus belle que sa mère, et vous ne le serez sans doute jamais. Vous n’êtes pas plus gentille, vous n’êtes pas plus mature, vous n’êtes pas meilleure cuisinière… Bref, plus vous multipliez les domaines de comparaison, plus vous verrez que vous êtes nulles. Vous êtes une princesse, votre belle-mère, c’est la reine ! Rien à faire. Cela dit, sachez détecter, éviter les « gros bébés » qui malgré leur âge traînent toujours dans les jupes maternelles.

En guise de bonus, mesdames, soyez juste vous-mêmes. Au-delà de tout, sachez ce que vous voulez, et qui vous voulez. Il ne s’agit pas de faire allégeance à une belle-mère, ni de lui faire la guerre. Ceci pourra être un complément de lecture.

Sinon mesdames, vous savez, je ne suis plus un cœur à prendre mais… le cœur de ma mère, si ! Suivez mon regard…

J’ai dit !

The following two tabs change content below.
Aphtal CISSE
Togolais de nationalité, citoyen du monde par nature et juriste de formation. Les seules règles que je respecte sont celles que je me fixe moi-même! Et la première d'entre elles, est le RESPECT! Pour le reste, que les bénédictions soient!

27 réflexions sur “Dix astuces pour plaire à une belle-mère togolaise

  1. Bonjour j’aime te lire . Je suis camerounaise et je vis au Cameroun loin de mon chéri qui est togolais et vit au togo . J’irais au Togo dans quelques semaines, j’ai très peur de la belle famille . Il ne vit plus en famille mais comment m’y prendre ? Chez nous au Cameroun tu dois te lever le matin et aller aider ta belle mère a la cuisine … des petites choses comme ca qui sont importantes au Cameroun mais j’ai peur qu’ au togo ce soit mal interprété .
    Svp aidez moi

  2. J’adore ton style d’écriture. Décontracté, tres léger et surtout tres hilarant tellement c’est vrai 😀 Tu dois avoir une belle personnalité 😀 courage 🙂

  3. Sans doute le meilleur article de l’année sur mondo Blog!
    Je me demande d’où vous puisez toutes ces inspirations et cette facilité d’expression. Comme j’ai l’habitude de te le dire grand faire, votre style est seulement unique.

    Nos soeurs passent leur temps à avaler des astuces de ce genre mais propre à des belles-mères d’autres cultures, les vôtres-ci collent mieux avec nos cultures à nous.
    Il y va de mêmes pour les belles-mères maliennes.
    Rien de mieux pour une fille que le respect de la culture locale pour plaire à sa belle-mère.

        1. lool babeth il veut juste me connaitre il y a rien de grave . ET puis je suis sur que c’est des rumeurs tout ca§ . lool

          #ilfautrester tu seras notre témoin

  4. Sympa et vraiment drole, un peu sexiste sur les bords quand meme… Je suis togolaise et j’ai 4 freres et je ne suis pas sure de reconnaitre ma mere dans tout ceci mais peut etre du 5 sur 10 pour elle…et la moyenne passe donc bon a savoir pour ces demoiselles sur le marche… l’ordre meriterait d’etre revu aussi, si c’est du prioritaire, en tout cas le #10 surement pas a ce niveau si on veut avoir une chance d’essayer le reste.

  5. Aphtal, je suis d’accord sur toute la ligne sauf que ton entrée en la matière me laisse perplexe et me rend de plus en plus suspicieuse… Bon!!! je ne faisais que passer. hahahahaha!!!

    #Takecare #wethebest #CCC4ever #donnepaslelait

  6. Et pour conclure:
    0: Tâchez de ne pas avoir une prise de bec avec le beau-frère ou la belle-soeur. Ne pas s’entendre avec une autre progéniture de la belle-mère, c’est avoir des problèmes avec cette dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.