D comme dialogue, D comme dilatoire

Les évènements récents ont dissipé mes illusions! Moi je ne suis point contre les élections, et les multiples dialogues me rendent nerveux. Si élection il doit avoir, je propose une consultation populaire, je propose que le gouvernement dialogue directement avec le peuple: Moi j’opte pour un REFERENDUM, pur et simple. Dans tous les cas, ce pays est malade d’accord, mais ces hommes ne sont pas médecins. Je ne cesserai jamais de le dire: Le peuple n’a que le dirigeant qu’il mérite! A peuple pervers, président pervers et fornicateur; à peuple paresseux, président vaurien; à peuple stupide et muet, président despote et dilapidateur. Lorsque nous aurons compris que seul le peuple est détenteur de la souveraineté nationale, et qu’il est de son plus sacré devoir de se doter d’un dirigeant de son choix, le Togo sera guéri.

Lire la suite de "D comme dialogue, D comme dilatoire"

Autopsie d’une société pas vraiment civile, et un peu débile

La vie d’une nation est animée par divers acteurs, censés exceller dans leurs domaines respectifs. Politiques, civils, militaires, commerçants, intellectuels…sont, parmi tant d’autres, des acteurs qui animent la République. Ce qui est commun à tous ces acteurs, c’est leur appartenance au peuple, leur attachement à un territoire déterminé, leur amour à une patrie donnée, bref, […]

Lire la suite de "Autopsie d’une société pas vraiment civile, et un peu débile"