Premier Kata Vs Premier emploi

28 octobre 2012

Premier Kata Vs Premier emploi

Crédit image: Google Images

 

Certains n’ont toujours pas compris que dans la vie, il existe deux principaux muscles : les muscles discrets et les muscles rouges.

J’entends par « muscles » discrets, le cerveau, la matière grise, les neurones…  Dans une acception plus large, c’est l’intelligence, la malice, la ruse, l’imagination, la créativité, l’innovation… Muscles rouges là, ce sont les muscles tout court ; le gabarit, la chair, la « viande » ; c’est ce qui est visible ; c’est en fait, la force physique.

Vous vous demandez déjà où je veux en venir. C’est simple : c’est une histoire d’amour, digne d’un feuilleton brésilien, ou digne du premier article de mon camarade Émile, entre une sacrée nana, un intello, et un tas de muscle. Voilà, je connive une belle créature qui vit à Agbalépedogan, un quartier situé dans la banlieue Nord de Lomé ; ce quartier, pas trop loin du mien, est réputé pour sa station de bus, ses badauds, ses belles filles, ses illettrés, et ses gros-bras. Gros-bras, Ahmed l’est ! Il est musclé, garni de jolis biceps et triceps, saillants, avec une poigne d’enfer et de jolis pectoraux… J’aurai même appris qu’il faisait du Karaté. Pour être franc, je l’envie un peu, sauf qu’à côté de tout cela, Ahmed a une cervelle de moineau. Suivez mon regard…

                        Moi Aphtal par contre, je ne suis pas musclé, je n’ai rien de tout cela, je n’ai pas un corps sculpté, d’ailleurs je suis asthmatique, et pourtant je suis pas mal hein, pas du tout. Je ne suis pas trop court, pas trop maigre, mon teint n’est pas si foncé que cela, j’ai de belles dents blanches… Moi, je suis apprenti juriste, Ahmed est apprenti chauffeur ; je suis musulman tolérant , Ahmed est musulman pratiquant ; j’ai une Licence en Droit Privé Options Affaires et Fiscalités, Ahmed a un permis de conduire, Catégorie poids lourd ; j’ai multiplié des stages dans de très bonnes structures, Ahmed est à son troisième long-camion ; c’est moi qui ai trouvé le slogan de l’Association Internationale des Étudiants Juristes (AIEJ), c’est Ahmed qui convoque les réunions des apprentis chauffeurs ; j’offre des journaux et arlequins à Aminata, Ahmed lui offre des tubercules d’ignames, des pintades et quelques bols de maïs…

La comparaison que je viens de faire là, c’est Aminata qui l’a faite. Ce qui est drôle, c’est que son cœur balance et re-balance, comme dans la chanson de Daouda. Foutaises ! Entre un Juriste et un Routier, faut-il réfléchir avant de choisir ? Je ne comprends pas les filles quoi. Ce qui me pousse même à écrire cet article, c’est que la fois passée, le soir de la fête de la Tabaski, j’étais allé saluer Aminata la superbe ! Nous avons causé, j’ai commencé par la convaincre, j’ai réussi à la serrer dans mes bras et à égarer une paume sur sa gracieuse croupe, j’étais à quelques centimètres, quelques petits centimètres de poser mes lèvres sur les siennes, lorsqu’Ahmed fit son entrée. Sa grosse masse de chair bloquait systématiquement la seule issue qu’est la porte. Mon sang ne fit qu’un tour. On s’était croisé plusieurs fois et il m’a clairement menacé et interdit de m’approcher d’Aminata. Je savais qu’une confrontation physique me serait fortement défavorable. J’eu envie de m’agenouiller, pour le supplier et le jurer que c’était la dernière fois que je voyais Aminata. Mais dites-moi, vous m’auriez traité de quoi ? Serais-je capable de regarder ma douce et tendre Aminata dans les yeux ? Pouvais-je soutenir le regard de ma mère ? Je me suis rappelé de tout cela, et surtout d’une disposition du Code de Déontologie des Avocats qui leur faisait interdiction de se mettre dans une posture qui jettera opprobre et outrage sur la profession. Moi qui rêve de devenir Juriste d’entreprise, avocat hors pair, comme Denis Crane, ou Allan Shore, ou Kevin Hill… ah non, le Code Civil ne doit pas plier devant le Code de la route. J’essaie alors de garder mon calme, dissimuler mon affolement, et reprendre mes grands airs d’intellectuel. Le gars ne me laissa pas le temps de cacher mon érection naissante. Il se rua sur moi, et m’attrapa par le coup en hurlant en Kotokoli, langue commune à nous trois (Lui, Aminata et moi) : « kaï, Fô kana, médé férigna si n’kokouti n’goni Amina djô ? Matchatchi ! Nassô, amogouti mana gnatché, a mada kougna, madjaa ! Sédjé tchéni ! *» ; « Dassam, li assou *», ajouta-t-il en me trainant hors de la pièce, et en m’assenant une claque sur l’omoplate, salissant mon joli boubou en basin tout blanc.  (Traduction : Hep, chien, je croyais t’avoir interdit de t’approcher d’Aminata, n’est-ce-pas ? Je te le jure que si je ne te tue pas la prochaine fois que tu viendras ici, je ne suis pas fils de mon père).

 Eh oui, bâtard là ! A cause de petit digba travaux durs de la station lui a conféré là, c’est moi il veut djô avec ? Ce qui me fit mal dans tout cela, ce n’est ni la pression exercée sur mon cou, ni la claque dans mon dos, mais plutôt le fait que cela se soit produit devant la nana convoitée. Très souvent, les filles aiment se sentir en sécurité, être bien protégées, savoir que leur mec là, c’est un gars vrai, c’est un musclé, c’est quelqu’un qui sait se défendre ; en l’espèce, Ahmed remplissait les critères de muscles rouges, donc les charmantes et charnues lèvres d’Aminata lui revenait.

Et puis c’est tout ? Donc à chaque fois que je tombe sur une jolie nana, je dois me mettre à l’écart juste parce qu’il y a un mec plus costaud que moi qui veut la même fille ? Donc moi, j’étais condamner à publier mes envies, mes actes manqués, mes échecs et autres sur le Mur des Lamentations quoi ? Donc moi là, parce que je n’ai pas gabarit là, je peux plus téter de jolies mamelles ?

J’en étais là à me plaindre, lorsque j’ai réalisé qu’au fond, Ahmed et moi, c’est le jour et la nuit. Je n’ai absolument rien à lui envier, car moi je possède énormément de trucs qu’il n’a pas et qu’il n’aura jamais, alors que moi, je peux avoir tout ce qu’il a et même plus ! Sérieux quoi, celui qui a trouvé par exemple la formule E=mc², celui qui a découvert la pesanteur, celui qui a découvert le vaccin ou la pénicilline, celui qui a conçu le Air Bus A380, et tous les autres glorieux personnages n’étaient pas musclés comme Ahmed, mais intelligents comme Aphtal.

L’Empire State Building, a été réalisé par un architecte intelligent ; lui, il s’est assit, il a réfléchit, il a dessiné, il a trouvé l’argent, il a embauché ceux qui ont des muscles mais qui sont moins intelligents, et eux, ils ont transporté gravier, ciment sable, eau, fer, vitres… jusqu’àaaaaaaaaaaaaa, pendant ce temps, le gars tenait juste un crayon avec un bout de papier, debout sous un parasol, avec lunettes fumées et un verre de Coca light à la main. C’est lui qui va prendre plus d’argent hein, en plus, c’est son nom seulement on verra associé à l’immeuble, pas ceux des nombreux costauds qui se sont tapés le sal boulot.

Donc, au lieu de me morfondre, j’ai réalisé qu’au bout de cinq années, après mon diplôme d’avocat, je pouvais m’offrir autant de longs camions que je désire ; je pourrais acheter le camion d’Ahmed, et le prendre comme chauffeur. Je pourrai diriger le syndicat des propriétaires de poids-lourds, et faire passer des décisions, interdisant par exemple le volant aux titulaires de permis dont la date d’obtention est antérieure à 2011, histoire de mettre Ahmed à la retraite anticipée….

La force, c’est la pensée. Le reste n’est qu’apparat. Il est cool de vouloir soigner son apparence, et avoir un body bien bodybuildé, mais il est encore plus important d’être instruit, d’être intelligent, et créatif. La force des bras ne sert qu’à ceux qui ont la force des muscles blancs. Seuls ces derniers sont véritablement adulés et respectés des hommes…et des filles

La preuve, après ma mésaventure, je ne me suis plus rendu chez Aminata ; point par peur de la brute, mais parce que je n’avais plus besoin de m’y rendre. Eh oui, maintenant, c’est Aminata qui vient chez moi. Et lorsque, en écrivant cet article, je lève mes yeux de mon écran d’ordinateur pour admirer ses fesses à moitiés nues, là, endormie sur le lit à côté de moi, j’imagine Ahmed sous un camion en train de penser à son prochain cadeau à Aminata, et je crie mentalement : « Oui, les muscles blancs gagnent toujours et toujours » !

P.S : Je me suis inscris aussi dans une salle de gym, pour avoir un peu de muscle rouge aussi sur mes os. Un cerveau sain, dans un corps sain, ou bien ?

J’ai dit.

Partagez

Commentaires

caftan mode 2013
Répondre

My programmer is trying to convince me to move to .

net from PHP. I have always disliked the idea because of the expenses.
But he's tryiong none the less. I've been
using WordPress on a number of websites for about a year
and am concerned about switching to another platform. I have heard great things about blogengine.

net. Is there a way I can transfer all my wordpress posts into it?
Any help would be greatly appreciated!

fax internet
Répondre

Bonjour
je ne vois pas l'intérêt de sortir avec une personne comme dont les muscles sont aussi dessinés. Au début, peut être ça marchera mais par la suite je ne pense pas que ce sera toujours la belle vie car il va passer son temps sur les ring ou encore dans les salles de musculation car jamais il ne sera satisfait de son corps. Ce qui est une maladie, je pense.

pret personnel
Répondre

Quel muscle ! Es-ce réel, on dirait qu’il ne l’est pas du tout. Personnellement, je ne sortirai jamais ce genre de personne même s’il est très gentil.

pret personnel
Répondre

Et bien chacun a sa façon de voir les choses. Je pense qu’il a ses raisons pour faire du body building. En tous cas, ce n’est pas mois qui va faire ce genre de truc.

rideau thermique
Répondre

Chacun a ses principes et ses objectifs dans la vie, et peut-être que pour cette personne, c’est ce qui la motive le plus. Faire de la musculation pour pouvoir poser après. En tous cas, c’est assez frustrant, on dirait que ces muscles vont se déchirés.