TogocelZero : ne nous laissons plus faire

Article : TogocelZero : ne nous laissons plus faire
10 avril 2014

TogocelZero : ne nous laissons plus faire

Poster de Protestation

Bonjour à vous chers lecteurs ! Je vous fais des infidélités hein ! Le dernier article que j’ai publié vous conviait à une rencontre de discussion. Je n’ai même pas été capable de vous faire le compte rendu, que vous pouvez d’ailleurs lire ici.

Cette fois encore je viens respectueusement vous convier à une rencontre un peu…particulière. Je ne sais pas si c’est une manifestation publique, un sit-in… Bref donnez-lui le nom que vous voulez. Mais je vous convie juste à exprimer, pour une fois votre désapprobation des méthodes peu élogieuses de notre opérateur de téléphonie mobile, Togocel.

 

Nous avons tous été surpris (en tout cas en ce qui me concerne) par l’augmentation de 50% des frais de tous les forfaits internet : mensuel, hebdomadaire, quotidien… Ainsi, ceux qui payaient 1.000 FCFA pour la journée payeront désormais 1.500, et ceux qui payaient 10.000 FCFA pour 30 jours payeront au prochain abonnement 15.000 FCFA.

L’argument donné par l’opérateur, est qu’il s’agissait d’une promotion d’un forfait mensuel à 10.000 Cfa, qui a débuté en août 2013 et censée finir en octobre de la même année, mais que l’on a délibérément continuée jusqu’au 31 mars 2014. Où est le respect ?

Ce qui m’agace

C’est d’abord le manque de communication dont fait preuve Togocel, dans sa gestion tarifaire. Je n’ai pas parlé de consultation ; je ne demande pas à Togocel de demander mon avis avant de fixer ses prix. Mais au moins, que cela soit porté à ma connaissance comme le font toutes les entreprises qui se respectent et qui respectent leurs clients. La communication ne s’arrête pas à passer deux ou trois spots sur deux ou trois chaînes télé. Togocel arrive à nous envoyer des SMS pour les jeux de hasard qu’il organise ; pourquoi lui est-il si difficile de nous en envoyer, pour nous prévenir, nous informer ?

 

 

Ensuite, je présume que l’augmentation des frais de connexion doit aller de pair avec l’amélioration du service offert. Qu’en est-il de la connexion de Togocel ? Sur dix utilisateurs, combien pourront exprimer un satisfecit total de la connexion offerte par Togocel ? En plus des multiples défections du matériel de connexion (clé 3G), l’accès internet lui-même relève d’un véritable combat spirituel.   Je n’ai pas trop envie de me mettre à comparer les tarifs de Togocel avec ceux pratiqués dans la sous-région : les contextes ne sont pas les mêmes ! Mais nous, sommes nous condamnés au pire ? Sommes-nous condamnés à subir ?

Ce mardi 15 Avril

Je nous invite à nous retrouver à la direction commerciale de Togocel, à côté de la place Anani Santos (ex Fréau Jardin), à 7h, pour une présence pacifique, afin d’exprimer, oui ne serait-ce qu’exprimer, notre indignation, notre mécontentement.   Mais sachez qu’au-delà, il y aura d’autres actions qui seront menées ! Il ne suffit pas de crier son mécontentement sur les réseaux sociaux ; il ne suffit plus d’organiser deux ou trois mouvements d’humeurs. Il est temps que le consommateur rentre dans ses droits, et tous les moyens seront utilisés à cet effet.

 

 

  Comprenons-nous !

 

 

Je ne me fais pas d’illusions, je ne me donne pas de faux espoirs. Je n’espère pas que cette présence fasse fléchir Togocel, je ne m’attends pas à obtenir la réduction systématique des frais de connexion internet. Je n’espère même pas mobiliser grand monde, je ne m’attends pas à un soulèvement populaire, ni à quoi que ce soit dans le genre. Je ne veux qu’exercer mon droit à la parole, mon droit de dire NON à une décision unilatérale prise par un cocontractant (Oui, il existe bel et bien un contrat entre opérateur et consommateur).

 

 

Certains d’entre vous réclament le droit de ne rien faire, au nom de la démocratie ! Soit. Certains d’entre vous disent que le fait de souligner le laxisme du peuple togolais est un manque de respect aux togolais. Si cela se trouve, il n’est pas plus grave que l’irrespect de celui qui se permet d’abuser de ses abonnés. Certains d’entre vous disent que c’est une perte d’énergie, une perte de temps. Oui, mais je préfère perdre mon énergie à exprimer mon mécontentement que de la garder pour payer plus cher. Je l’ai dit plus haut, je n’espère apporter aucun changement. Mais je préfère essayer de parler que de me contenter de me taire, et de subir. Nous nous sommes trop tus, nous avons trop gardé silence, et cela commence par nuire. Et je ne parle au nom de personne, je n’agis pour le compte de personne, je ne représente personne.

 

Je ne suis pas un abonné internet de Togocel, je ne « passe pas ma vie à manquer de respect aux togolais », je ne joue pas à un quelconque rôle qui d’ailleurs m’irait très mal. J’ai, comme vous tous, des activités à mener, des cours à bosser, des engagements à honorer, et des occupations auxquelles m’adonner.

 

J’aurai pu me taire, et ne jamais m’en mêler ! Mais ce n’est pas parce que le système est tel que les choses ne changent pas ; c’est parce que nous nous contentons de notre situation, nous nous résignons, et nous nous taisons qu’elles sont ainsi. Quand on est amoureux, on déclare sa flamme. Quand on n’est pas d’accord, il faut pouvoir le dire aussi. Sinon, on devient aigri, et cela aussi est mauvais pour la démocratie à laquelle nous aspirons tant !

 

J’ai dit !

Partagez

Commentaires

Bey
Répondre

Mobilisation! Ça ne leur fera rien mais ça en vaut la peine.

Aphtal CISSE
Répondre

"Ca en vaut la peine" ! Merci d'avoir compris ;)

Edem
Répondre

J'espère que beaucoup OSERONT exprimer leur ras-le-bol aussi, car en tant que togolais, on se connaît. Je me dis en fin de compte que le laxisme du togolais se justifie par sa peur de prendre un risque, bien qu'important pour son expression.

Henry Ekue Amouzou
Répondre

ca va vraiment la peine d'essayer ce coup aphtal.#TogocelZero