De l’imbécilité d’une certaine opposition africaine

Cycle vicieux de la violence: Crédit- blog de Tete Enyon

Les gars, je viens de découvrir un blog, sur lequel j’aurai dû me rendre il y a longtemps. En tout cas, je ne vais as vous le cacher: l’article que j’y ai découvert m’a coupé les herbes sous mes pieds, car en fait je planchais sur le même sujet. Eh bien, Tete, l’auteur de l’article, a eu beaucoup plus de franchise que moi, et a dit les choses, exactement telles que je les pensais. En tout cas, j’ai totalement été d’accord avec son analyse.

Je ne vais donc plus publier mon article à moi, mais je vais reprendre ici quelques passages dudit billet. Entre autres, j’insérerai également quelques tweets, histoire de mettre aussi certains de mes points de vue.

Le temps me manquerait pour faire un essai politique sur les oppositions africaines et leur incompétence notoire à provoquer le changement démocratique et l’alternance du pouvoir qu’elles se sont données comme objectifs, au cours de ces dernières décennies – ce qui pourrait faire l’objet plus tard d’un projet littéraire. A travers les lignes qui suivent, mon  ambition est modeste : discuter brièvement de l’échec et/ou de l’absence de stratégies mises en œuvre par ces oppositions.

 

Pourquoi, à l’instar de la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest, un pays comme le Togo n’a pas vu une alternance se produire au pouvoir depuis  l’amorce du processus démocratique vers la fin des années 1980 ? La réponse est à rechercher dans la stratégie de l’opposition qui n’a pas bougé d’un iota au fil des ans. Impuissante, elle assiste d’année en année à la reproduction du cycle “élection-contestation-violence-dialogue-électionsans avoir le courage de remettre en question sa stratégie, pour peu qu’elle en ait une. On me rétorquera qu’il ne pourrait en être autrement puisque les animateurs de cette opposition n’ont pas changé et que notre salut ne réside que dans la renouvellement de la classe politique. Excuse trop facile à la limite fataliste qui véhicule plusieurs implicites, l’imbécilité de l’opposition en l’occurrence.

En m’attardant sur le cas qui m’est le plus connu, celui du Togo, je veux faire remarquer que la stratégie implémentée depuis toujours par l’opposition de ce pays est la sensibilisation de l’opinion nationale et internationale. Elle se décline en marches, meetings et tournées dans les chancelleries. Cela me semble juste, on n’en a jamais fait assez en termes de communication et de mobilisation. Mais il faut reconnaître que ceci n’a jamais permis de changer le rapport de force. A contrario, elle fait appel à plus d’énergies qu’il ne faut et qu’on pourrait investir dans la réflexion et la prospective. Conséquemment, il s’agit d’une imbécilité au sens étymologique du terme, c’est-à-dire un manque de force (physique) et de réflexion. Plus haut, j’ai déjà commencé par esquisser les voies et moyens d’un retournement de situation. Ceci passe par une remise en question de la stratégie mise en œuvre jusqu’à ce jour. Aussi faut-il reconnaître préalablement que cette stratégie ne donnera pas un résultat autre que celui toujours obtenu. La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent nous disait d’ailleurs à ce propos Albert Einstein.

 

 

 

J’imagine qu’à l’heure actuelle, aucune réflexion n’est menée et aucune action précise n’est entreprise relativement à la présidentielle de 2015. Pourtant, à défaut d’avoir les moyens d’un renversement brutal, on ne peut espérer un vrai changement qu’à l’orée 2020 sur la base d’une stratégie de fédération des forces progressistes issues aussi bien de l’opposition que du pouvoir. La lutte sera forcément au long cours et elle ne pourra pas être remportée par une opposition imbécile.

Pour lire l’intégralité de l’article de Tete Enyon cliquez ici. Sinon, je n’ai plus grand chose à ajouter. A part que, hormis l’imbécilité de l’opposition, il faut dénoncer aussi la stupidité de la majorité de nos populations. Et cela, incha allah, fera objet d’un billet à venir.

J’ai dit!

The following two tabs change content below.
Aphtal CISSE
Togolais de nationalité, citoyen du monde par nature et juriste de formation. Les seules règles que je respecte sont celles que je me fixe moi-même! Et la première d'entre elles, est le RESPECT! Pour le reste, que les bénédictions soient!

5 réflexions sur “De l’imbécilité d’une certaine opposition africaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.