#FaisonsLesComptes Messieurs les ministres, avant de nous projeter dans l’avenir #Can2017

2013.

La sélection nationale de football était qualifiée pour les phases finales de la Coupe d’Afrique des Nations. Inutile de décrire la joie et la fierté qui ont animé les fans du sport roi, et même ceux qui n’en n’étaient pas de véritables mordus. Nous avons tous déambulé dans les rues de la capitale, avec les drapeaux et des sifflets, nous avons klaxonné la nuit durant, nous avons crié notre joie partout sur Internet… La joie était surtout à la hauteur de la difficulté de la qualification. Nous l’avons fait. Nous serons en Afrique du Sud.

Dans cet élan de joie, dans cette ferveur généralisée, nous étions prêts à tout, pour soutenir notre Onze National. De quelque manière que ce soit : prières, messes d’actions de grâces, cotisations de bonne volonté… Tout ce qui pouvait permettre à nos ambassadeurs de faire un parcours sans fautes, durant cette compétition. Puis, dans la même foulée, un Comité national fut mis sur pieds, chargé de mobiliser des fonds pour soutenir financièrement les Eperviers du Togo.

Le comité n’a guère manqué d’imagination, pour « mobiliser » ses ressources : deux comptes bancaires furent ouverts à la BTCI et à ECOBANK, puis la population, dans son entièreté, notamment les opérateurs économiques, les sociétés et entreprises publiques, parapubliques, les sociétés du secteur privé, formel ou informel ont été invités à apporter massivement leur soutien financier et matériel  aux « Eperviers ». De façon volontaire. Le comité ad hoc a tenu à rappeler qu’il était seul habilité à rassembler des fonds pour soutenir les Eperviers : les initiatives personnelles étaient interdites, la fabrication des gadgets à l’effigie de l’équipe nationale, leur importation, à de fins commerciales étaient interdites. Un concert a même été organisé dans le plus grand stade togolais, dans le même esprit de soutien, avec les artistes les plus en vue, à l’époque.

Ce fut très émouvant, de voir toutes ces actions menées de bon cœur, pour soutenir notre équipe nationale. Ce fut très touchant, ces donations VOLONTAIRES.

La compétition continentale débute. Nos Eperviers  sont sur place, avec une délégation dont la composition jusqu’à ce jour, demeure un mystère. Notre équipe nous surprend, en se qualifiant pour les quarts de finale. Personne n’y croyait. Ni le peuple, ni les autres adversaires, encore moins les gouvernants qui, se retrouvent dans l’obligation de : prolonger les nuitées dans les hôtels, reporter le vol retour. Ce qui évidemment a un coût. Personne ne leur en a voulu d’avoir eu une si mauvaise prévision, sur les rendements de notre équipe nationale. Nous avons juste été informés ici, qu’il fallait contribuer à l’effort de guerre.

A ce stade, des mesures « drastiques » ont été prises par le comité ad hoc de mobilisation des fonds : augmentation des coûts de communications, augmentation du prix des produits pétroliers, augmentation sur le prix du ciment, etc. Sans notre avis. Sans notre consentement.

A la fin : Eperviers  éliminés, les nuits passées à l’aéroport, et quelques autres petits scandales qui nous sont parvenus. Le capitaine a même quitté l’Afrique du Sud par ses propres moyens, pour rejoindre son club en Europe.

Les faits se déroulent en 2013, je rappelle. Le comité de mobilisation était présidé par le Premier Ministre d’alors, Mr Seleagodji Ahoomey-ZUNU. A ce jour, le montant mobilisé et le montant utilisé nous sont inconnus. L’usage qui en a été fait demeure un mystère. Les surcoûts appliqués à des produits (communication, essence…) sont-ils toujours en vigueur, à quel moment ont-ils été arrêtés, nul ne le sait.

Mais bon, ça, c’était avant.

2017.

Nos Éperviers  réussissent une fois de plus l’exploit de la qualification à la CAN. Le 16 décembre, notre gouvernement réuni en conseil des ministre, adopte un décret portant création des comités ad’ hoc de supervision, du comité d’organisation, du comité de mobilisation des fonds et du comité de gestion des fonds pour la CAN 2017.

C’est à ce stade que je fais un bug. Le comité n’a peut-être pas encore été mis sur pied ; on ne connait peut-être pas encore la feuille de route du futur comité, mais, chers compatriotes, et si nous nous asseyons une minute, puis nous #FaisonsLesComptes ?

Il est inacceptable qu’on réclame un penny à un quelconque Togolais, tant qu’on n’a toujours pas les comptes des fonds mobilisés en 2013. Il est inadmissible qu’une quelconque opération de levée de fonds soit mise en branle, sans le rapport complet de la précédente. Il est intolérable qu’on soit autant allergique à rendre des comptes, à des gens à qui on a pris de l’argent.

Nous voulons la vérité. Ou pas ! Nous voulons quand même que vous vous prêtiez à l’exercice de la transparence, et de la gouvernance inclusive tant criée par le gouvernement. Nous n’avons peut-être aucun moyen de vérifier l’exactitude des chiffres, mais au moins donnez-en ! Nous ne pouvons pas faire confiance au nouveau comité si le précédent peut se conduire avec autant de désinvolture, sans comptes. Nous ne sommes plus prêts à signer un chèque en blanc à une quelconque équipe, ou à un quelconque comité, sous couvert de l’amour pour le foot, ou d’un patriotisme dont vous ne faites pas montre.

Messieurs les ministres, s’il vous plait, #FaisonsLesComptes, avant de nous projeter dans l’avenir. En fonction ou pas, le précédent comité est comptable devant le peuple, et devant l’histoire. Il doit rendre compte.

The following two tabs change content below.
Aphtal CISSE
Togolais de nationalité, citoyen du monde par nature et juriste de formation. Les seules règles que je respecte sont celles que je me fixe moi-même! Et la première d'entre elles, est le RESPECT! Pour le reste, que les bénédictions soient!

2 réflexions sur “#FaisonsLesComptes Messieurs les ministres, avant de nous projeter dans l’avenir #Can2017

  1. CAN 2013: rapport d’audit.
    ENTREES
    150 millions pr moov
    800 millions pr l’état
    107 millions de don des membres du gouvernement 100 millons pr le PR. Tgcel 75 millions.
    DEPENSES:
    Hébergement et restauration 850 milion transports 452 millions. Dîner de gala 29 millions. Manif populaire 5 millions. 88 miillions de dépenses diverses
    RÉCAPITULATIF :
    Recettes 2 257 416 370
    Dépense 2 886 385 107
    Pertes 628 968 737
    Réactions :
    « Beaucoup de difficultés pour vérifier les pieces, ce qui ne nous a pas facilité la tâche, » selon la cabinet dirigée par l’ex ministre Bitho Nathalie
     » Nous ne pouvons pas nous prononcer sur l’exactitude de la gestion de la CAN car il y a beaucoup d’insuffisance, » madame Bitho Nathalie.
    Billets d’avion achetés non utilisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.